Anciens combattants : Épauler les hommes et les femmes qui se sont sacrifiés pour notre pays

Enjeu

Les Forces armées canadiennes ont une fière histoire et font partie des forces militaires les plus compétentes et les plus respectées au monde.

Malheureusement, les gouvernements libéraux et conservateurs successifs ont en grande partie choisi d'oublier cette fière histoire. Ils ont privé nos forces militaires de fonds, d’équipements et de soutien, et ont brisé le lien de confiance avec ceux qui ont pris l’engagement exceptionnel de mettre leur vie en péril dans l’intérêt du pays.

Toute armée dépend du caractère des hommes et des femmes qui s’engagent. Le moyen le plus rapide de démoraliser et de fragiliser l’armée d’un pays est de ne pas prendre en charge les soldats blessés lorsqu’ils rentrent chez eux ou de ne pas subvenir aux besoins des familles de ceux qui ne sont pas revenus.

Faits

Jusqu'en 2006, les anciens combattants blessés ou rendus invalides durant leur service militaire recevaient une pension d'invalidité à vie non imposable en vertu de la Loi sur les pensions, telle que déterminée par l'évaluation de leur invalidité, comprenant un soutien et une pension de survivant pour les conjoints et les enfants à charge.

Le 1er avril 2006, la Nouvelle Charte des anciens combattants a remplacé ces pensions par un versement unique forfaitaire d’invalidité tout à fait insuffisant, laissant de nombreux anciens combattants blessés et handicapés dans une situation financière difficile. Il a créé deux classes d'anciens combattants.

Le gouvernement Trudeau a fait campagne pour le rétablissement d’une pension d’invalidité permanente, une « pension à vie », qui équivaut à un mélange d’avantages existants, recyclés et reconditionnés. Le Directeur parlementaire du budget a calculé que le programme de la pension à vie fournit à l'ancien combattant moyen des paiements tout au long de sa vie qui correspondent à moins du tiers de ce qu’il aurait reçu en vertu de la Loi sur les pensions. De plus, il est devenu de plus en plus difficile pour les anciens combattants de s’y retrouver dans tous les programmes et d’obtenir les prestations auxquelles ils ont droit.

Lorsqu’un ancien combattant qui avait perdu une jambe a demandé à Justin Trudeau, lors d’une assemblée publique, pourquoi son gouvernement continuait de se battre contre des groupes d’anciens combattants qui tentaient d’obtenir le soutien promis, Trudeau a déclaré: « Parce qu’ils demandent plus que ce que nous sommes en mesure de leur donner maintenant ».

Notre plan

Le gouvernement du Canada a l’obligation de respecter l’engagement sacré du pays envers nos militaires, hommes et femmes, et de veiller à ce que nos anciens combattants reçoivent le soutien qu’ils méritent.

Un gouvernement du Parti populaire :

  • Reconnaîtra et respectera les sacrifices uniques de ceux et celles qui servent et qui ont servi dans les Forces armées canadiennes.
  • Inscrira dans la loi les obligations du pays envers nos anciens combattants dans un Pacte militaire entre le gouvernement et ceux qui servent dans les forces armées.
  • Rétablira la pension d'invalidité équitable que prévoyait auparavant la Loi sur les pensions. La pension s'appliquera de manière rétroactive à 2006 et les paiements forfaitaires reçus depuis lors seront traités comme des paiements anticipés.
  • Entreprendra un examen exhaustif de la Nouvelle Charte des anciens combattants (y compris la Loi améliorant la Nouvelle Charte des anciens combattants de 2011) afin de déterminer les politiques et les programmes à conserver, de simplifier le système et de s’y retrouver plus facilement.
  • Remettra l'accent sur la garantie législative du critère de « bénéfice du doute » en vertu de la Loi sur les pensions.


Imprimer la version PDF : Recto / Verso

Appuyez-vous cette cause?

Sécurisé via NationBuilder

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite

Vous n'êtes pas membre du Parti populaire du Canada? Vous pouvez vous inscrire pour recevoir notre infolettre!

(Les membres du PPC n'ont pas besoin de s'inscrire, ils la reçoivent automatiquement.)

Parti populaire du Canada