Articles du programme

Ouvrir le service postal à la concurrence et privatiser Postes Canada

Il est grand temps d’envisager une libéralisation du marché postal de même que la privatisation de Postes Canada.

Les Canadiens bénéficient depuis longtemps de la concurrence pour ce qui est de l’envoi de colis et de lettres de plus de 500 g. Il n’y a simplement plus de raisons de protéger le monopole de Postes Canada pour les lettres de moins de 500 g, dont le nombre ne cesse par ailleurs de diminuer chaque année, de 6 % l’année dernière uniquement.


LIBRE-ÉCHANGE AVEC LA CHINE

Déclaration de Maxime Bernier sur le libre-échange Canada-Chine

Ottawa

* * *

Bonjour, comme vous le savez certainement, l’un des principes fondamentaux de ma campagne à la chefferie est la liberté.

Les conservateurs croient que le libre marché est le fondement de la prospérité. C’est également la base de l’avancement technologique et sociétal.

Il n’y a pas meilleure démonstration de ce principe que dans l’impact que le libre-échange a eu sur le monde. Tant en termes d’amélioration des résultats économiques que d’accroissement de la liberté.


Maxime Bernier souhaite une déréglementation de l'industrie des télécommunications

Maxime Bernier souhaite une déréglementation de l'industrie des télécommunications ainsi qu’une ouverture totale aux investissements étrangers afin de stimuler la concurrence


Pour diffusion immédiate

Toronto – Le candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier, a critiqué aujourd’hui les politiques imposées à l’industrie des télécommunications par le CRTC qui font la promotion d’une « concurrence artificielle », et a proposé diverses réformes visant à apporter plus de véritable concurrence.


Le programme de péréquation du Canada est injuste et inefficace : Maxime Bernier

OTTAWA — Aujourd’hui, Maxime Bernier a annoncé qu’il rendra le système canadien de péréquation plus équitable.

Plutôt que de maintenir la trappe à pauvreté qu’est devenu notre système de péréquation, Maxime Bernier propose de créer un environnement qui encouragera les provinces à réussir et à prospérer au lieu de compter sur l’aide d’autres régions du pays.


Les règles canadiennes sur les armes à feu ne fonctionnent plus, et je veux corriger la situation

Les règles canadiennes sur les armes à feu ne fonctionnent plus, et je veux corriger la situation.

En fonction de la simple volonté d’un bureaucrate, les armes à feu sont déclassifiées.

Des armes à feu achetées légalement deviennent illégales, même si aucune loi ne change.

Cela doit cesser.

Les règles sur les armes à feu sont si compliquées et tordues qu’elles sont devenues l’exemple parfait d’une injustice faite au nom de la justice.


Le programme de péréquation du Canada est injuste et inefficace

Lorsqu’il a été lancé en 1957, le programme canadien de péréquation avait une intention noble : faire en sorte que les Canadiens d’un océan à l’autre aient accès à des services semblables de la part de leurs gouvernements provinciaux, qu’ils vivent dans une province plus pauvre ou plus riche. Il était vu comme un moyen d’unir le pays.

Malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est produit. Le programme a eu de nombreuses conséquences inattendues. Il est injuste et inefficace de multiples façons. Et il désunit les Canadiens au lieu de les unir.


Une politique étrangère axée sur la sécurité et la prospérité des Canadiens

Depuis le début de la course à la chefferie, j’ai proposé plusieurs politiques dont l’objectif général est de réduire la taille du gouvernement fédéral et de recentrer ses interventions sur ses fonctions principales.

Tout le monde comprend ce que cela signifie d’avoir un gouvernement plus petit lorsqu’il s’agit de politique économique. Mais qu’en est-il de la politique étrangère?

Les principes sont en fait les mêmes. Nous pouvons avoir une politique étrangère fondée sur les perspectives et les intérêts des politiciens, des bureaucrates, des ONG internationales et des groupes d’intérêts. Une politique étrangère qui essaie d’atteindre des objectifs irréalistes, axés sur l’image et le marketing, qui intervient inefficacement partout et qui n’est franchement qu’un gaspillage de l’argent des contribuables.


Une politique d’immigration pour répondre aux besoins économiques du Canada

L’immigration est devenue une question très controversée en politique. Nous avons vu ces dernières années la montée de partis anti-immigration en Europe. Elle a occupé une place importante aux élections présidentielles américaines. Elle fait aussi parti du débat dans la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.

Le Canada a toujours été un pays largement ouvert à l’immigration, en raison de son large territoire et de sa relative jeunesse. Je crois que dans l’ensemble, notre politique d’immigration a été très fructueuse. Mais nous ne sommes pas à l’abri des conflits et des tensions sociales qui se produisent ailleurs.


Maxime Bernier annonce des réformes pour Radio-Canada/CBC

Maxime Bernier annonce des réformes pour Radio-Canada/CBC

Radio-Canada/CBC se concentrerait sur son mandat au lieu de concurrencer injustement les diffuseurs privés en difficulté


Pour diffusion immédiate

OTTAWA — Maxime Bernier, candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, a annoncé aujourd’hui son plan pour réformer la Société Radio-Canada/CBC.


Un nouveau rôle plus ciblé pour CBC/Radio Canada

Maxime Bernier


Lorsqu’elle a été créée il y a 80 ans, Société Radio-Canada/CBC était censée donner une place aux Canadiens dans le nouveau monde de la radiodiffusion. Plus tard, ce fut la même chose lorsque la télévision est devenue un média de masse.

À l’époque, il n’y avait que quelques chaînes privées. Il y avait une place évidente pour un radiodiffuseur public essayant d’atteindre tous les Canadiens dans les grandes villes ou dans les petites collectivités éloignées, de les relier au reste du pays et du monde et de les réunir par une expression commune d’idées et de culture. Cela a très bien fonctionné pendant plusieurs décennies et a eu une influence profonde sur la façon dont nous nous percevons et percevons le monde.


Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite

Vous n'êtes pas membre du Parti populaire du Canada? Vous pouvez vous inscrire pour recevoir notre infolettre!

(Les membres du PPC n'ont pas besoin de s'inscrire, ils la reçoivent automatiquement.)

Parti populaire du Canada