Finances publiques : Équilibrer le budget en deux ans et réduire les impôts

Enjeu

Après avoir manqué à leur promesse d'éliminer le déficit et ajouté 70 milliards $ à la dette, les libéraux prévoient maintenant y ajouter 94 milliards $ au cours des quatre prochaines années. Ils ne prétendent même plus pouvoir éliminer le déficit un jour. Les conservateurs, le NPD et les verts prévoient également engranger des déficits pour au moins les cinq prochaines années.

Aucun des autres partis ne croit plus à la prudence budgétaire. Pour acheter des votes, ils ont tous promis de dépenser des dizaines de milliards de dollars et proposé des mesures fiscales ciblées qui ne feraient que compliquer le régime fiscal canadien et le rendre moins équitable.

C'est irresponsable. Si une récession se produit, le gouvernement fédéral se trouvera dans une situation financière précaire et pourrait perdre le contrôle de ses finances. En outre, aucune réduction générale du fardeau fiscal ne sera possible avec un gouvernement qui ne cesse de croître et de payer pour de nouveaux programmes avec de l'argent emprunté.

Faits

-Andrew Scheer a abandonné son engagement précédent d'éliminer le déficit en deux ans et affirme maintenant qu'il lui faudra cinq ans pour éliminer un déficit de 20 milliards $. Et pourtant, entre 1995 et 1997, le gouvernement libéral de Jean Chrétien est passé d’un déficit de 43 milliards $ (en dollars actuels) à un excédent de 4 milliards $ en seulement deux ans. C’est possible de le faire.

-En 2018-2019, les revenus du gouvernement ont été supérieurs de 8 milliards $ aux prévisions. Cependant, au lieu de réduire son déficit de près de la moitié, le gouvernement Trudeau a décidé de dépenser tout le montant. Un gouvernement qui contrôle ses dépenses alors que ses revenus augmentent disposera de la marge de manœuvre financière pour éliminer le déficit et réduire les impôts s'il en fait une priorité.

-Notre système fiscal est trop compliqué. Les Canadiens dépensent 7 milliards $ chaque année pour se conformer à nos lois fiscales, soit environ 500 $ par ménage en moyenne.

Notre plan

Les dettes et les déficits ne sont rien de plus que des impôts différés que devront payer nos enfants et petits-enfants. Au lieu d’acheter des votes avec de l’argent emprunté, un gouvernement responsable devrait réduire les dépenses, équilibrer le budget le plus rapidement possible, puis baisser les impôts de manière prudente afin de remettre de l’argent dans les poches des Canadiens.

Un gouvernement du Parti populaire :

  • Éliminera le déficit en deux ans en réduisant les dépenses et en faisant preuve de prudence budgétaire. Les compressions dans les dépenses toucheront : les subventions aux entreprises (5 à 10 milliards $), l'aide étrangère au développement (5 milliards $), Radio-Canada (1 milliard $), les paiements de péréquation et le financement de programmes qui relèvent des provinces ou municipalités.
  • Cessera d'utiliser notre système fiscal à des fins politiques et le rendra plus simple et plus équitable. En particulier, il éliminera les mesures fiscales ciblées qui sont inefficaces et qui ne servent aucun objectif de politique publique impérieux.
  • Réduira sur plusieurs budgets l’impôt sur le revenu des particuliers une fois le déficit éliminé, dans la mesure où la marge de manœuvre budgétaire le permettra. L’objectif sera de réduire les impôts de tous les Canadiens en augmentant l’exemption personnelle de base à 15 000 $ (de 12 069 $ qu’elle est en 2019) et en ramenant le nombre de tranches d’imposition de cinq à deux, les revenus de 15 001 $ à 100 000 $ étant imposés à 15 % et ceux supérieurs à 100 000 $ à 25 %.
  • Supprimera progressivement au cours d'un mandat l'impôt des particuliers sur les gains en capital en réduisant le taux d'inclusion de 50 % à 0 % (voir politique sur l’économie).

Appuyez-vous cette cause?

Sécurisé via NationBuilder

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite

Vous n'êtes pas membre du Parti populaire du Canada? Vous pouvez vous inscrire pour recevoir notre infolettre!

(Les membres du PPC n'ont pas besoin de s'inscrire, ils la reçoivent automatiquement.)

Parti populaire du Canada