Pipelines : Permettre à notre industrie pétrolière et gazière de croître

Enjeu

Sous l’influence de militants écologistes radicaux et de fondations de gauche américaines, le gouvernement Trudeau a tout mis en œuvre pour freiner la croissance de l’industrie pétrolière canadienne en l’empêchant de transporter et de vendre ses produits.

Avec le projet de loi C-48, les libéraux ont interdit la circulation des pétroliers sur la côte nord de la Colombie-Britannique, ce qui a entraîné l'annulation des projets de pipeline Northern Gateway et Eagle Spirit. Après des années d'incertitude juridique, les investisseurs se sont retirés du projet d'expansion du pipeline Trans Mountain et l'ont vendu au gouvernement fédéral pour 4,5 milliards de dollars. On ne sait toujours pas quand il sera complété.

Les exigences environnementales irréalistes de l'Office national de l'énergie ont également signé l’arrêt de mort du pipeline Énergie Est. Enfin, le projet de loi C-69 rend le processus de construction de pipelines et autres grands projets énergétiques tellement complexe et difficile qu’il pourrait empêcher tout nouvel investissement. Entre autres, il exige que les projets soient analysés en fonction de « l'intersection du sexe et du genre avec d'autres facteurs d'identité ».

En raison de ces contraintes, les investissements dans l'industrie pétrolière et gazière se sont effondrés, passant de 81 milliards de dollars en 2014 à 37 milliards de dollars en 2019. Notre dépendance excessive à l'égard du marché américain pour les exportations coûte également à l'économie canadienne des milliards de dollars en pertes de revenus chaque année. L’économie albertaine a subi un revers majeur, avec des dizaines de milliers d’emplois disparus dans le secteur pétrolier et de nombreux autres dans les communautés locales dépendantes de cette industrie.

Faits

La chercheuse Vivian Krause a passé des années à documenter une campagne bien organisée visant à empêcher le transport du pétrole canadien, financée par des fondations américaines telles que le Rockefeller Brothers Fund et la Tides Foundation. Presque tous les groupes impliqués dans divers types de campagnes et de procès contre la construction de pipelines ont reçu de l’argent de ces fondations.

Malgré l’émergence de sources d’énergie alternatives, la demande mondiale de pétrole devrait continuer d’augmenter pendant encore plusieurs décennies. Le Canada possède les troisièmes plus grandes réserves de pétrole au monde et est bien placé pour répondre à cette demande.

Si ce pétrole ne vient pas de l’Alberta et de la Saskatchewan, il viendra d’ailleurs, principalement de pays peu respectueux de l’environnement ou des droits humains, tels que la Russie, l’Arabie saoudite et le Venezuela. Et s’il n’est pas transporté par pipeline, il le sera par train, une méthode beaucoup plus dangereuse pour l’environnement et les humains, comme on l’a vu avec la tragédie de Lac-Mégantic.

Notre plan

L’industrie pétrolière et gazière est depuis des décennies une source majeure d’emplois, de revenus pour les gouvernements, et de prospérité économique pour l’ensemble du Canada. On devrait lui permettre de se développer, d’exporter ses produits et d’apporter la prospérité à notre pays.

Un gouvernement du Parti populaire :

  • Contrera la propagande anti-pétrole et anti-pipeline émanant d'écologistes radicaux et de fondations étrangères.
  • Abrogera le projet de loi C-48.
  • Abrogera le projet de loi C-69.
  • Approuvera les projets de pipeline en utilisant un processus simplifié.
  • Trouvera un acheteur privé pour Trans Mountain.
  • Réaffirmera la compétence fédérale sur la construction de pipelines en invoquant l’article 92(10) de notre Constitution, en vertu duquel le Parlement peut déclarer tout projet comme étant pour l'avantage général du Canada.


Imprimer la version PDF : Recto / Verso

Appuyez-vous cette cause?

Sécurisé via NationBuilder
SIGNEZ CETTE PÉTITION POUR EXIGER QUE MAXIME BERNIER PARTICIPE AUX DÉBATS DES CHEFS!

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite

Vous n'êtes pas membre du Parti populaire du Canada? Vous pouvez vous inscrire pour recevoir notre infolettre!

(Les membres du PPC n'ont pas besoin de s'inscrire, ils la reçoivent automatiquement.)

Parti populaire du Canada